Biographie

Parce que cela s’arrêtera un jour, chaque matin porte pour moi l’espoir d’un peu plus d’expérience et de savoir et la joie de les partager.

J’ai commencé mon travail psychothérapeutique personnel en groupes « non directif » et en groupe à orientation psychanalytique. J’ai ensuite eu la chance de me former à la conduite des groupes de rencontre (T.-groups) sur la côte Est de U.S.A. puis de faire la découverte d’Esalen en Californie.

Comme d’autres thérapeutes de ma génération j’ai ainsi fait l’expérience que des thérapie ayant des fondements théoriques et des pratiques cliniques très diverses contribuaient à ma connaissance de moi-même, à mon mieux-être et à mon ouverture aux autres.
Le défi pour les psys de ma génération a été de na pas s’enfermer dans des ghettos théoriques et de comprendre les différences, les complémentarités, les oppositions de ces diverses écoles, de les intégrer pour accompagner chaque patient.

Les travaux théorique d’Edgar Morin et de Max Pagès nous ont donné le cadre de l’ »épistémologie de la Complexité ». L’expérience psychanalytique m’a appris l’accompagnement des régressions. Loin du fantasme de toute puissance !